Les places boursières asiatiques (et océaniennes) ont ouvert en baisse ce jeudi matin, au lendemain de la plus forte chute de Wall Street depuis le début de l’année, sur fond de hautes inquiétudes pour l’économie, en Chine et en Allemagne notamment. Les tensions commerciales entre Washington et Pékin en sont la raison principale, elles sont toujours vives, et la croissance marque donc le pas. Résultat classique: les investisseurs délaissent le marché des actions au profit de valeurs jugées plus sûres, comme l’or et les obligations d’Etat.


Lire aussi: