Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Capture d’écran de la vidéo diffusée lundi par Brigitte Bardot et Rémi Gaillard pour dénoncer «l’enfer» des abattoirs français.
© Fondation BB/ YouTube

France

Un duo insolite dénonce «l’enfer des abattoirs»

Dans une vidéo commune dévoilée lundi, l’ancienne actrice Brigitte Bardot et l’humoriste Rémi Gaillard alertent le gouvernement français sur la maltraitance animale

L’une fut l’icône du cinéma français, l’autre s’est fait connaître par ses canulars tapageurs. Tous deux ont en commun une «révolte terrible contre la façon dont on tue les animaux dans les abattoirs». Dans une vidéo publiée lundi sur YouTube, Brigitte Bardot et Rémi Gaillard interpellent le gouvernement d’Emmanuel Macron sur les dysfonctionnements des abattoirs français et exigent la mise en place de caméras de surveillance, conformément à la promesse de campagne du président. Le duo insolite n’agit par hasard: ce mardi, l’Assemblée nationale doit commencer l’examen du projet de loi agriculture et alimentation.


La séquence de trois minutes s’ouvre sur des images inédites, tournées en caméra cachée dans l’abattoir d’Alès. Le site du Gard avait déjà été épinglé en 2015 par l’association L214. La violence est palpable. Pendues par les pattes, des vaches reprennent conscience entre deux coups de couteau, un cochon est frappé lorsqu’il tente de fuir, un petit veau à peine égorgé vomi le lait qu’il vient de téter de sa mère.

«Pareille torture»

Assise dans son jardin de La Madrague, Brigitte Bardot, la voix rauque, dit son écœurement et se prend la tête entre les mains: «Comment peut-on encore faire subir à des animaux une pareille torture», s’insurge-t-elle. «Si les abattoirs avaient des fenêtres, beaucoup de gens seraient végétariens», ajoute l’humoriste à ses côtés.

Trublion du Web

Ancien footballeur professionnel, Rémi Gaillard s’est créé une petite notoriété sur internet en tournant des vidéos burlesques avec moult impostures et intrusions, souvent en caméra cachée. Exaspérant et outrancier, son personnage flirte volontiers avec l’absurde et pousse ses interlocuteurs à bout.

Au fil des années, son engagement pour la cause animale prend le dessus. En novembre 2016, il crée l’émoi en s’enfermant quatre jours durant dans une cage de la SPA à Montpellier afin de récolter des fonds. L’affaire tournera finalement au vinaigre entre l’humoriste et l’association.

«C’est un peu la reine»

A 43 ans, le trublion aux 292 000 abonnés Twitter se réclame aujourd’hui de la «génération Bardot»: «On est tous des enfants de Brigitte Bardot quand on aime les animaux! Je ne suis qu’un bouffon, elle, c’est un peu la reine», déclare-t-il à l’AFP. La «reine», ex-sex-symbol reconverti en défenseur de la cause animale, a depuis longtemps perdu de sa superbe suite à ses multiples déclarations racistes.

Composé de deux personnalités clivantes, le tandem divise les internautes qui, le plus souvent, s’émeuvent devant la dureté des images. «Les abattoirs sont depuis trop longtemps des zones de non-droit, dénonce @HerveDutreize. Les contrôles y sont inexistants ou de connivence! C’est comme le nuage de Tchernobyl, tout va très bien Mme la marquise! Eh bien, non! Nous ne leur faisons pas confiance.»

Pour certains, la présence de Brigitte Bardot dessert la cause. «Faire du copinage avec cette démago, c’est clairement l’une des plus grosses erreurs de Rémi, qui vient de perdre toute crédibilité», déplore @MouradA_FX. «Rémi Gaillard tape la pose avec Bardot qui a plus de considération pour les animaux que pour les «étrangers» qui sont des êtres humains comme elle. Bref», renchérit @Mielocrockant.

«Qu’on vous aime ou pas»

Pour @Khareih_M_A, en revanche, le message devance les messagers: «Autant je n’aime pas Brigitte Bardot et Rémi Gaillard, mais là il faut en finir avec les massacres dans les abattoirs! On peut manger de la viande, mais ce n’est pas compliqué d’endormir la bête avant!» @fabienr81 renchérit: «Qu’on vous aime ou pas… Que l’on mange de la viande ou pas… De tout cœur avec vous. Vous devriez indiquer comment vous aider concrètement!»

Lundi soir, la vidéo dépassait les 90 000 vues sur YouTube. Les deux personnages controversés parviendront-ils à fédérer l’opinion? Seront-ils entendus par les députés?

Lire aussi:  Merveilleuse et terrifiante, Brigitte Bardot a 80 ans

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)