Une des ivresses du pouvoir, à la tête d’une entreprise ou d’un pays, est de croire que l’on a toujours raison. Comment pourrait-il en être autrement quand ceux qui sont autour de vous ne cessent de le répéter? S’il est clair que l’on ne peut pas toujours avoir raison, est-ce qu’on peut le dire? Un leader a-t-il le droit à l’erreur?