Un million. Un million de personnes sont décédées du Covid-19 dans le monde. C’est le nombre, astronomique, lâché lundi par l’Université Johns-Hopkins – façon bombe à six zéros. Les médias n’ont pu que relayer le séisme. «Enorme cap symbolique», souligne un collègue dans Le Temps du jour. «Atroce tribut», assène le New York Times. Tous arguent que le calcul devrait même être revu à la hausse.

Lire aussi: Un million de morts du covid, et la fin d’une illusion