UBS et Credit Suisse ont récemment été prises pour cibles par des collectifs citoyens à cause de leurs financements des énergies fossiles. Même notre icône nationale, Roger Federer a dû se justifier d’avoir une banque polluante comme sponsor. Mais au-delà des acteurs privés, la Banque nationale suisse (BNS) est un grand supporter des entreprises les plus polluantes de ce monde, et ce, malgré la soif de changement parmi la population.

Lire aussi une ancienne opinion (2019): La BNS fait tout faux en investissant dans les énergies fossiles