Suite à l’annonce de départ de Simonetta Sommaruga, les réactions n’ont pas manqué dans le monde politique suisse après l’expression de la volonté de la présidence du Parti socialiste de présenter un ticket à deux femmes pour sa succession. Ces réactions ont une fois de plus ouvert la discussion sur la nécessité de la représentation des femmes en politique, les quotas ou la discrimination positive. Cela témoigne d’une certaine incompréhension face à de telles notions aujourd’hui, qu’il convient donc de réexpliquer pour que l’égalité avance enfin dans notre pays. Désolant. Pire, affligeant. En effet, qu’on remette encore en question la parité en 2022 montre que l’égalité est encore loin d’être résolue dans notre pays. Mais ça, on le savait déjà.