Prime Minister, 56 ans, fête ce vendredi sa première année au 10 Downing Street, indique l’Agence France-Presse (AFP). Déjà. «Il y a un an, […] j’ai fait une promesse au peuple britannique», rappelle-t-il, celle de «réaliser le Brexit, puis d’unir et améliorer le pays». On en est loin, tous les observateurs parlent d’un royaume de plus en plus désuni. Sa visite en Ecosse, jeudi, le montre assez clairement:

Rappelons le parcours. A la mi-juillet 2019, Boris Johnson était redevenu un simple député après avoir démissionné du gouvernement de Theresa May, renonçant au Ministère des affaires étrangères pour marquer son désaccord avec sa stratégie sur la mise en œuvre du Brexit, qu’il avait largement contribué à faire voter par ses concitoyens lors du référendum de juin 2016.