Buzz

Une danse vaut mille mots, les Valaisans Dakota et Nadia l’ont bien compris

Au grand désespoir des internautes, le duo suisse n’est finalement pas «l’incroyable talent» 2018 de la chaîne M6. Mais qu’importe, l’essentiel à retenir est ailleurs, bien au-dessus de la distinction médiatique

Une image vaudrait mille mots? Quand on observe le duo de danseurs valaisans Dakota et Nadia, on aurait tendance à remplacer le mot «image» par «danse», vu l’engouement déclenché par leur chorégraphie traitant des violences conjugales. Ils n’avaient pas vu venir cette ascension fulgurante. Des signes précurseurs s’étaient pourtant glissés dans leur quotidien.

L’été dernier, ils avaient triomphé à Los Angeles lors de la finale internationale du World of Dance, la plus grande manifestation de danse urbaine au monde. La chaîne de télévision valaisanne Canal 9 avait fait écho de cette nouvelle au début d’août. Seize personnes ont commenté la vidéo relatant cette distinction, 149 l’ont partagée. Le début de quelque chose était en route mais personne ne s’en était rendu compte, même pas eux!

Plus de 27 millions de vues

Leur prestation arrivait quelque temps après l’affaire Weinstein. Mais pour Dakota, faire un lien entre ce succès états-unien et cette affaire relevait du «hasard», comme il l’indiquait dans la presse le jour du premier passage dans l’émission La France a un incroyable talent. Cette émission, Dakota et Nadia s’y étaient inscrits «sans vraiment y croire». Rien n’avait été réfléchi auparavant, même pas la possibilité d’accéder à la finale. «Si on a la chance d’aller plus loin, on aimerait vraiment la présenter en totalité», indiquait Dakota au journal Le Parisien le 30 octobre. Durant deux minutes, Dakota et Nadia voulaient utiliser le premier acte de cette danse, inspirée d’une expérience de leur vie, pour passer un message à un large public sur la violence conjugale. Rien de plus pour eux, mais leur destin en décidera autrement.

Avant même le lancement de la saison, le teasing de la prestation de Nadia Ladeiras et Dakota Simao avait été relayé sur les réseaux sociaux. Dix jours plus tard, la vidéo des deux amis danseurs dépassait les 27 millions de vues sur Facebook. Un record sans précédent dans l’histoire de l’émission. Et c’est quatre fois plus que l’un de leurs concurrents, Jean-Baptiste Guégan, sosie vocal de Johnny Hallyday.

Vocations et confidences

Dès lors, Dakota, qui exerce le métier de dessinateur dans un bureau d’ingénieurs en plus d’être professeur de danse, prend conscience qu’un phénomène est en train de naître. Les clips qu’il réalisait avec son ancienne élève, Nadia, réceptionniste et serveuse dans un hôtel quatre étoiles, ne dépassaient généralement pas les 10 000 vues. Dans le contexte du mouvement #NousToutes, leur danse a interpellé et provoqué une prise de conscience.

«Cette chorégraphie devrait passer comme pub à la TV contre la violence conjugale. C’est plus percutant que celles que l’on voit», réagissait Marie MI en dessous de la vidéo. @MarionBazylak ajoute au lendemain de la finale de l’émission: «Etant étudiante infirmière, j’ai travaillé sur les violences conjugales envers les femmes, et ce grâce à cette danse.» Plus étonnant encore, certains maris battant leur épouse se confient aux deux danseurs. «Ça va au-delà de ce qu’on pouvait imaginer. Avec notre art, on peut aider les gens», déclarait Dakota en octobre.

Pas de doute: ce seraient eux!

Quelques heures avant la finale de La France a un incroyable talent, les internautes n’exprimaient aucun doute sur le nom des futurs gagnants de cette 13e saison: ce seraient eux. «Il est impossible que #DakotaEtNadia ne remportent pas cette finale! De ma vie, je n’ai jamais trop aimé la danse, mais là! C’est un truc de malade tout ce qu’ils font! J’en chiale», assurait @sylvainpoissman. Même le commentateur de football Pierre Ménès s’est fendu d’un tweet de soutien au duo de danseurs lors du show ultime:

Le quotidien valaisan Le Nouvelliste avait mis en place une opération de suivi de cette finale. Un feuilleton composé de vidéos et d’une «analyse à chaud depuis Paris» de la prestation de ces deux amateurs. Un important dispositif pour ceux qui étaient encore des inconnus il y a huit semaines. Dithyrambique, le journal leur promet un bel avenir «parce qu’un chemin tracé à la force du cœur, du talent et du travail ne s’efface pas en cinq secondes sur un plateau de télévision». Leurs prestations «ont conquis le Valais, le jury et le monde».

Le verdict de la finale

Au final, Dakota et Nadia jouent à qui perd gagne et s’inclinent fasse à Jean-Baptiste Guégan, le «faux» Johnny Hallyday, qui aurait reçu «34 590 994 839 votes par fan de #johnnyhallyday», selon @rayangazelle, par ailleurs supporter de Dakota et Nadia. Et @Trinaofficiel devra «payer un McDo» à tous ses followers, lui qui avait parié sur une victoire!

Durant ces semaines d’aventures, les deux Valaisans ont bravé les difficultés rencontrées par les artistes lors de la conception d’une banale prestation qui finit par devenir un phénomène mondial. Ils réussissent à nous ouvrir les yeux et nous faire rentrer dans leur monde merveilleux teinté de violence: le nôtre. Et ça, c’est bien au-dessus du talent!

Publicité