La croissance de l’intelligence artificielle (IA) est désormais visible dans le monde entier. Comme son utilisation peut déployer un immense pouvoir, les considérations éthiques entourant cette technologie sont d’une importance majeure. Les exemples abondent pour démontrer l’importance d’une approche éthique de l’IA, notamment sous l’angle de la qualité des données utilisées à des fins de conception/d’entraînement et des risques associés en matière de discrimination. Je pars ici du postulat que l’utilisation de l’IA doit s’accompagner de critères éthiques robustes. Mais quelle éthique? L’expansion géographique de l’IA – des nations les plus avancées en matière technologique vers l’ensemble des pays – nécessite une approche globale en matière de définition de l’éthique. Afin que l’IA s’intègre au mieux dans la vie et les valeurs des populations du monde entier, elle doit apprendre ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire dans le monde entier également.