Le communiqué de l’OCDE est tombé jeudi soir: «130 pays et juridictions ont adopté un nouveau plan qui vise à réformer les règles fiscales internationales». Le secrétaire général de l’organisation, Mathias Cormann, ajoute ce commentaire: «Après des années de travaux et de négociations intenses, ce paquet de mesures historique garantira que les grandes entreprises multinationales paient leur juste part d’impôts partout dans le monde.» Sur les 139 Etats membres du Cadre inclusif sur la base d’imposition et le transfert de bénéfices (BEPS), seuls neuf n’ont pas signé: l’Irlande, l’Estonie, la Hongrie, la Barbade, le Kenya, le Nigeria, le Sri Lanka, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Pérou. Réticente, la Suisse a suivi le mouvement, instruite des expériences du passé.