C’est le tabou ultime. Mais face à la nouvelle flambée de covid qui pourrait faire 700 000 morts supplémentaires cet hiver sur le continent européen, prévient l’Organisation mondiale de la santé – sombre tableau qui porterait à 2,2 millions le nombre total de décès dus à la pandémie sur le Vieux-Continent d’ici au printemps –, il n’est pas interdit de poser cette question, sous forme de pavé dans la mare des «antivax»: faut-il rendre la vaccination obligatoire?