Le Valais nouveau est arrivé. Ou est en train d’arriver. Ses contours se dessinent toujours plus nettement. Sa teinte est moins orange. Elle a désormais des reflets verts et tire de plus en plus vers le violet. La bonne nouvelle des élections communales de ce dimanche se situe certainement à ce niveau: les femmes n’ont pas été que des faire-valoir.

Lire aussi l'article lié: Les communes valaisannes toujours plus féminines

Contrairement aux dernières élections fédérales, où le Valais n’a envoyé que la sénatrice PDC Marianne Maret à Berne, aux côtés de neuf hommes, elles occuperont un quart des fauteuils des différents exécutifs communaux. Mieux, plusieurs communes d’importance seront gouvernées majoritairement par des femmes, comme Zermatt, Martigny ou encore Fully. Le Valais, qui a trop souvent été un mauvais élève à ce sujet, s’approche toujours plus de la moyenne nationale.

Lire également: En Valais, l’érosion démocrate-chrétienne se poursuit

Vers un gouvernement 100% masculin

Dans ce contexte, les futures élections cantonales, de mars prochain, pourraient détonner. Non pas en ce qui concerne le parlement, où l’espoir de voir la tendance se poursuivre est grand. Mais au gouvernement. Pour l’heure, aucune femme n’est candidate à l’exécutif cantonal. Ni à gauche ni à droite. Et on imagine mal une probable candidature féminine verte brouiller les cartes. La présence, au sein du Conseil d’Etat, de la socialiste Esther Waeber-Kalbermatten durant douze années est-elle une simple exception qui confirme la règle d’un gouvernement «testostéroné»? Certainement pas.

L’adage dit qu’il est parfois préférable de reculer pour mieux sauter. Il ne faut donc pas voir dans la probable élection d’un exécutif cantonal 100% masculin un pas de retrait, mais plutôt le chant du cygne d’un Valais révolu. Celui où le machisme, très ancré, engendrait une vision rétrograde de la femme, dont la place se situe uniquement derrière les fourneaux. Les Valaisannes et les Valaisans n’en veulent plus. Aux partis désormais d’être en adéquation avec la population.