Revue de presse

Ce vendredi, grande «rave» extraterrestre dans le désert du Nevada!

Des millions de personnes se sont inscrites (ou le font croire) pour un hilarant événement Facebook situé aux alentours de la base militaire secrète à l’origine du présumé alien de Roswell, en 1947. L’armée prévient: ne tentez pas de forcer les grilles!

Comme le relève Courrier international dans sa très grande sagesse, il est très difficile de prévoir ce qui va «faire le buzz» sur internet (prendre de l’ampleur et être partagé tous azimuts, en bon français). Un exemple? Cette prophétie «farfelue» annonçant la mort de la reine Elisabeth II le 5 janvier dernier… Toutes proportions gardées par infini respect pour Sa Gracieuse Majesté, c’est un peu la même chose qui se passe ces jours-ci à l’approche du fameux «raid sur la Zone 51», ce complexe militaire niché au fin fond du désert du Nevada, «programmé depuis plusieurs semaines» pour ce vendredi 20 septembre 2019.

Cette Zone 51, nous l’avions déjà évoquée dans Le Temps il y a six ans, lorsque la CIA avait sérieusement écorné le mythe des ovnis de la base militaire secrète à l’origine du présumé extraterrestre de Roswell, en 1947, soi-disant camouflé par le gouvernement. Voilà qui décevait lourdement «tous les Fox Mulder de la planète»: la vérité n’était pas ailleurs, annonçait alors Le Figaro. Car ce 15 août 2013, un document top secret de 400 pages réalisé par deux historiens de la CIA avait été déclassifié, qui décrivait «en réalité» de banals essais, ceux de l’avion – encore plus banal – Lockheed U-2, de 1954 à 1974, et non de soucoupes volantes. On était en pleine guerre froide, il fallait s’entraîner.