Revue de presse

Venise coule sous l’«acqua alta», et les polémiques enflent

Des autorités accusées d’incurie. Une corruption galopante. Des chantiers qui traînent. La Sérénissime est inondée, et plus personne ne semble savoir quoi faire

Venise devrait connaître un nouveau pic de marée haute en fin de matinée ce vendredi. Ce devrait normalement être le dernier. Il y a trois jours, la Cité des Doges a déjà été dévastée par des inondations record qui ont conduit le gouvernement italien à décréter l’état d’urgence pour catastrophe naturelle. Dans la séquence actuelle, l’acqua alta (marée haute) va atteindre 1 m 50 vers 11h20, selon le Centre de surveillance de la mairie. De fortes averses et du sirocco sont en outre annoncés sur toute la région, ce qui ne devrait guère arranger les choses.


Les news précédentes:


Mardi soir, la ville a connu sa pire marée haute depuis un demi-siècle. L’eau a envahi les églises, commerces, musées et hôtels du joyau classé au patrimoine mondial mais si menacé. En tout, 80% de la cité ont été submergés. La marée a également provoqué la mort de deux personnes et entraîné plus de 400 interventions des pompiers. Après une réunion de crise à la préfecture, le premier ministre, Giuseppe Conte, a parcouru jeudi les canaux qui ont rendu la Sérénissime si célèbre dans le monde entier, pour réconforter les commerçants. Ils sont nombreux à garder porte close, tout comme les musées et les écoles.