Sur la base de la compétence universelle, pour la première fois l’un des auteurs du massacre de milliers de prisonniers politiques de 1988 en Iran passe en jugement en Suède. Plus de 90% des personnes exécutées étaient des moudjahidin du peuple (OMPI/MEK), principale opposition iranienne partisane de la liberté et de la séparation de la religion et de l’Etat.