«Un pays fracturé, l’essentiel préservé», titre Libération; «Juste le soulagement d’avoir empêché l’inacceptable», résume L’Humanité; «On l’a échappé belle», lit-on encore dans Le Point, pour qui «le succès de Macron laisse un goût de cendres dans la bouche». Les rédactions françaises déplorent en chœur ce lundi l’abstention élevée du second tour de la présidentielle, et s’inquiètent de ce que le score élevé de la candidate de l’extrême droite Marine Le Pen (41,5%) signifie pour l’avenir du pays. «La campagne et les résultats nous ont montré à quel point la France était malade», se désole par exemple Le Point. Ce manque d’enthousiasme pour un deuxième mandat Macron est aussi mis en avant par le magazine d’extrême droite Valeurs actuelles, qui tacle: «Hier soir, la soirée électorale du second tour a eu des allures de réunion publique plutôt que de plébiscite hexagonal.»