Une chaîne de télé comme RMC (ci-dessous) le prédisait déjà au début du mois de juillet: en Suisse comme presque partout ailleurs, la vie allait singulièrement se corser pour les non-vaccinés. Seulement voilà: comme le dit le site Eurotopics.net, «si l’Europe a aujourd’hui suffisamment de doses de vaccins anti-covid, de moins en moins de personnes sont désireuses» de passer par la piqûre. Conséquence: «La couverture vaccinale stagne, tandis que les politiques sanitaires essaient d’inverser la tendance en jonglant avec des mesures de sanction, d’incitation et de sensibilisation.»