Qui l’a oubliée, Anita Ekberg dans La dolce vita, le film de Fellini (1960) où, aux côtés de Marcello Mastroianni, elle avait tourné cette scène de bain nocturne d’une sensualité folle qui demeure une des plus emblématiques de l’histoire du cinéma? La fameuse, celle dont les cinéphiles ne se sont jamais remis, celle de la fontaine de Trevi, le monument de Rome qui est l’un des favoris des touristes du monde entier en pèlerinage dans la Ville éternelle.

Depuis des siècles, il est de coutume – on fait un vœu, ça porte bonheur – de jeter une pièce de monnaie du bras droit en tournant le dos à la fontaine avant de quitter Caput mundi. Un magot qui est collecté par les autorités et reversé jusqu’ici à l’association catholique Caritas Italiana, pour un montant de plus de 1 million et demi de francs par an.