C’est LA grande mode. Je ne compte plus les gens qui me disent être tombés sous le charme des vins nature et se cantonner exclusivement à de tels nectars. Elle s’inscrit dans la volonté toujours plus marquée de la population de consommer sainement. Attitude plus que louable. Mais l’est-elle autant que cela s’agissant du vin ou, au final, n’est-ce qu’une mode de bobos de certaines grandes villes?