Ah! Enfin un petit sujet normal et frais, non pandémique, non genré, non racisé. Une pépite à la fleur de sel dans le caramel mou de l’actualité, de celles dont se nourrissaient les chroniqueurs, quand elles voulaient bien croquer sous la dent. J’en avais presque oublié la saveur, merci à qui de droit.

Vincents est le tôlier de l’humour romand. Hydre à deux têtes d’une mythologie en cours, il nous fait rire en 120 secondes, 52 minutes, un peu plus ou un peu moins, j’ai perdu le compte depuis belle lurette. Quand je dis nous, c’est moi, peut-être vous, mais suffisamment de monde pour que vous sachiez de qui je parle. Parfois, Vincents s’appelle Gilles Surchat ou Serge Jacquet. L’autre jour, il s’appelait Romain Cajeux. Et ça n’a pas plu à tout le monde.