élections fédérales

Vingt élus dans le radar vert du «Temps»

Profil de ces parlementaires engagés qui ont ratifié notre charte écologique

Nous vous en avons déjà parlé, Le Temps a soumis fin août une charte écologique aux milliers de candidats romands à l’élection fédérale. L’objectif de la rédaction était de prendre rendez-vous avec de futurs parlementaires en leur demandant de se positionner sur 30 engagements en faveur de la préservation de l’environnement. Deux cent quarante-sept ont joué le jeu et sont revenus vers nous, et vingt d’entre eux figurent parmi les élus de ce dimanche. Vont-ils tenir parole et passer aux actes? Ces quatre prochaines années, Le Temps confrontera ces élus avec leurs promesses.

Lire aussi: La charte écologique du «Temps» est lancée

«oui+»de la part de quatre élus

Petit rappel: la charte écologique de notre rédaction demandait aux candidats de s’engager sur 30 mesures destinées à lutter contre le réchauffement climatique, selon une échelle allant de «non» à «oui +», ce dernier degré signifiant qu’il ou elle s’engage à lancer personnellement une intervention ou une initiative parlementaire sur ce sujet. C’est ce qu’ont accepté de faire deux élus verts et deux élus socialistes, qui assurent donc qu’ils vont fortement s’impliquer pour la mise en œuvre des 30 engagements proposés. Douze autres élus se sont dits en accord avec les 30 points proposés, sans promettre pour autant de s’impliquer davantage pour leur réalisation.

Lire également:  La charte écologique du «Temps»

Ils se sont néanmoins engagés entre autres à promouvoir des moyens de transport avec un meilleur impact environnemental, à accélérer la transition vers les formes de transport sans émission de CO2, à introduire une taxe incitative sur les billets d’avion, à s’assurer que l’état des cours d’eau s’améliore, à renforcer la lutte contre l’obsolescence programmée, à encourager l’innovation dans la valorisation des déchets, à soutenir la recherche et le développement des start-up suisses capables de faciliter la transition écologique, ou encore à exiger que les nouvelles constructions soient chauffées avec des énergies renouvelables.

Mention particulière pour deux élus de droite

Sans surprise, les 20 élus signataires de notre charte (11 hommes et 9 femmes, d’une moyenne d’âge de 47 ans) sont majoritairement issus de partis écologistes – neuf Verts, deux Vert'libéraux. Sept socialistes ont aussi pris des engagements verts. Mention particulière pour deux élus de droite, PDC et PLR: ils ont respectivement approuvé à 96,67% et 73,33% de notre charte, des scores atypiques au vu de leur couleur politique.

Lire encore notre éditorial: Engagés mais pas militants

Les 20 candidats-élus sont ailleurs à l’image du nouveau parlement qui s’annonce, qui mêle figures établies dans le paysage politique suisse et nouveaux venus, plus ou moins inattendus, selon les cantons. Nous vous informerons très régulièrement de l’avancée de leurs travaux.

Publicité