Pour un scandale financier, c’en est un vrai de vrai! Celui qui éclabousse la société allemande de paiements en ligne Wirecard met en lumière les graves lacunes des autorités de supervision qui ont permis au groupe de gonfler son bilan avec des comptes très largement présumés fictifs. Cette affaire, qui ternit sérieusement la réputation de sérieux de l’économie allemande, est «un désastre complet» et une «honte» pour le pays, reconnaît le patron du superviseur financier allemand BaFin, Felix Hufeld.

Lire aussi: La descente aux enfers de Wirecard