C’est donc possible. La France vient de le faire. Ou plutôt son ministre de l’Economie, par le truchement très républicain de la DGCCRF, pour Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, comme chacun le sait. Il est possible de fermer une boutique sur internet, comme dans la vie, quand la boutique fait n’importe quoi.