C'est le président de la Confédération, Ignazio Cassis, qui l'a dit dimanche soir au 19h30 de la RTS: il est «très probable» que le Conseil fédéral décide de geler des avoirs russes en Suisse lors de sa séance extraordinaire de ce lundi. L’éventualité de sanctionner Vladimir Poutine devrait aussi être sur la table. La neutralité de la Suisse doit toutefois être garantie. Jeudi dernier déjà, le Conseil fédéral a fortement durci ses mesures vis-à-vis de la Russie, a relevé le Tessinois. «Nous allons aller dans cette même direction demain», a-t-il indiqué.