C’est l’une des énigmes de cette guerre. Zelensky appelle les Européens à stopper leurs importations d’hydrocarbures russes pour assécher les finances de Poutine. Les Européens menacent Poutine de renoncer à son charbon aujourd’hui, à son pétrole demain et à son gaz après-demain s’il ne stoppe pas ses bombardements. Et Poutine menace à son tour les Européens de leur couper le gaz, dont 40% vient de Russie, s’ils continuer d’armer Kiev… Alors pourquoi le gaz russe circule-t-il toujours? On comprend les Européens qui craignent une explosion des prix de l’énergie et la grogne sociale. On comprend Moscou qui a besoin de ses revenus européens. Mais l’Ukraine, bombardée quotidiennement, pourquoi ne le coupe-t-elle pas d’elle-même pour précipiter l’effondrement de l’économie russe? Pourquoi ne ferme-t-elle pas les pipelines qui traversent son territoire? Cela paraît simple.