En optant pour le resserrement monétaire le plus abrupt depuis les années 1980, et en confirmant encore sa politique mercredi dernier, la Réserve fédérale américaine s’est installée dans le rôle de Zorro, délivrant une économie tyrannisée par l’inflation, elle-même au plus haut depuis quarante ans. A l’inverse du héros original venu secourir Los Angeles, la banque centrale aura, elle, enterré un secteur technologique devenu son locataire, en baisse de plus de 30% depuis début 2022 et dont le ratio de valorisation aura été comprimé d’autant: un effet mécanique des hausses de taux.