Un festival de cinéma, enfin. Des films sur grand écran, des interviews et des rencontres, un peu de réseautage aussi. Ce soir se termine la 16e édition du ZFF, Zurich Film Festival de son nom de baptême, et il s’agit là d’une des premières grandes manifestations cinématographiques à se tenir en Europe en présentiel après la Mostra de Venise et le Festival de San Sebastian. J’y ai passé quatre jours, et qu’est-ce que ça m’a fait du bien, huit mois après un passage express aux Journées de Soleure.

A lire: A Zurich, un déluge cinématographique bienvenu