Aller au contenu principal
Publicité
Publicité

Charte des partenariats éditoriaux du Temps

Pour être en mesure de proposer des contenus de qualité, Le Temps exploite diverses sources de financement qui vont au-delà de la publicité classique. Elles permettent de mener des enquêtes au long cours, de réaliser des reportages ambitieux ou d’innover dans les modes de narration que nous proposons à nos lecteurs.

Nous distinguons plusieurs formes de partenariat, qui sont mentionnées de façon bien visible tant dans le quotidien imprimé que sur le site internet et lors des événements. Les mêmes règles s’appliquent à tous nos formats de contenu (articles, vidéos, newsletters, podcasts) ainsi qu’au sponsoring de nos événements.

 

Partenariats éditoriaux

1 - «Avec le soutien de»

Un contenu sponsorisé implique une discussion entre la rédaction en chef du Temps et un partenaire externe. Ils déterminent ensemble les thèmes qui seront traités dans le cadre du partenariat. Une fois l’accord de sponsoring passé avec le partenaire, le traitement journalistique (choix de la manière d’aborder le sujet, des interlocuteurs et des illustrations) est réalisé en totale indépendance par la rédaction du Temps. La rédaction assume seule les contenus et leur forme (style, voix, formats d’image, etc.).

2 - «Réalisé pour»

Le contenu est réalisé par des rédacteurs indépendants de la rédaction pour le compte du partenaire. Dans ce cadre, la rédaction du Temps n’est responsable ni du choix du thème ni de son traitement journalistique. Le rôle du Temps est d’identifier les prestataires les plus à même de servir son partenaire, de garantir la bonne facture du contenu ainsi que de le publier sur les plateformes de diffusion préalablement définies. Le partenariat est mené par la direction commerciale du Temps, avec consultation de la rédaction en chef, qui peut s’opposer à un projet allant à l’encontre de sa ligne éditoriale. La validation du produit final est faite par le partenaire.

 

Partenariats commerciaux

1 - «Publireportage», «Publirédactionnel»

Un publireportage n’est pas un soutien de type sponsoring ou parrainage. La régie publicitaire du Temps met à disposition d’un client un espace lui permettant de publier un contenu qui peut avoir une vocation publicitaire. La rédaction du Temps et l’équipe d’édition de Ringier Axel Springer (mise en pages, relecture, etc) ne sont impliquées d’aucune manière. Toute communication à caractère religieux ou politique est exclue. La rédaction en chef du Temps a un droit de veto.

2 - «Proposé par», «Rédigé par» ou «Organisé par»

Un contenu «proposé par», «rédigé par» ou «organisé par» n’est en rien assimilable à un soutien de type sponsoring. La régie publicitaire du Temps met à la disposition d’un client un espace lui permettant de publier un contenu à caractère éditorial qui s’inscrit dans le cadre d’un périmètre défini par avance. Ce contenu ne doit avoir aucune vocation promotionnelle: il ne mentionne pas les produits ou services fournis par l’entreprise ou l’entreprise elle-même. Toute communication à caractère religieux ou politique est exclue. La rédaction en chef du Temps a un droit de veto.

 

Mécénat

«Réalisé avec l’aide de»

Les entreprises, associations, fondations et particuliers ont la possibilité de soutenir des projets éditoriaux et opérations spéciales réalisés en toute indépendance par la rédaction du Temps. Le mécène finance une partie ou la totalité des coûts de l’opération, mais n’influe en aucune manière sur le contenu ni ne participe à la définition du thème traité. Il est libre de choisir d’être mentionné ou, au contraire, de rester anonyme. Le Temps précisera cependant que le contenu ou l’opération ont été rendus possibles grâce à l’aide d’un mécène.

 

Contact

Nous recevons vos questions à propos de la présente charte et vos réactions quant à son application à l’adresse partenariats@letemps.ch.

 

Version 2.0. Charte révisée le 1er juillet 2019. La précédente version est restée en application jusqu’à cette date.

Lien vers l'ancienne charte: www.letemps.ch/ancienne-charte-partenariats