De petites inscriptions, qui échappent au regard non averti, intriguent l'observateur, sur certaines œuvres de Paul Klee: telles les lettres SKL, ce qui signifie «Sonderklasse – unverkäuflich», soit «classe spéciale – pas à vendre». Le peintre distinguait ainsi les pièces qui revêtaient pour lui une importance particulière, et qu'il réservait à sa succession. Un projet de recherche de l'Université de Zurich, en collaboration avec le Centre Paul Klee et le Museum der bildenden Künste de Leipzig, a eu la bonne idée de se pencher sur ces travaux très spéciaux, dont on sait ainsi qu'ils étaient chers à leur auteur. Et qu'ils marquaient sans doute, à ses yeux, une étape, un moment, une émotion. L'histoire, certes, est juge, dans le domaine de la création. Et les préférences des artistes rarement exprimées d'une manière explicite, ce qui est ici le cas.