Performances acousmatiques

Le SAS de Delémont propose «Une histoire du bruit»

C'est une proposition mystérieuse comme on les aime, une boîte noire dans laquelle on se réjouit de plonger et de se perdre: le SAS de Delémont monte en une soirée une série d'événements réunis sous le titre Une histoire du bruit. Le premier volet s'ouvrira à 18h dans la cour des filles du château du chef-lieu jurassien et présentera Platform, l'appeau, épisode 2: si l'on en croit l'exposé des créateurs (Stéphane Montavon, Antoine Chessex et Gilles Lepore), on peut s'attendre à une expérience sonore immersive (un essaim de «giraphons», des haut-parleurs haut perchés, quadrillera la cour), dont le point d'ancrage narratif sera fixé dans le brouhaha de la place Tahrir en plein Printemps arabe et cairote. On ne s'avancera pas à donner davantage de précisions – mais on connaît la valeur des concepteurs.

La deuxième partie de la soirée, dès 21h, offrira des concerts – structure plus classique, à l'opposé des musiciens qui l'incarneront: Antoine Chessex reviendra armé de son art de la volcanologie au saxophone, suivi de Norbert Möslang, maître incontesté du détournement sonore – donnez-lui une lampe de vélo, un téléphone ou n'importe quel objet censé fonctionner avec une source électrique, il vous en extraira des sons auxquels vous ne pouviez vous attendre. La soirée se poursuivra avec CYLS, duo valdo-germanique formé de Cyril Monnard (guitare) et Niels Hesse (machines), excellente formation d'ambient propulsif aux structures effilochées.
Publicité