Quand le Petit Prince chante

Michaël Levinas transporte «Le Petit Prince» à l’Opéra

Le Petit Prince à l'opéra, il y a quelque chose de surnaturel dans cette idée. Pourtant, après trois tentatives (le Russe Lev Knipper en 1964, l'Allemand Nikolaus Schapfl puis la Britannique Rachel Portman en 2003), une nouvelle version lyrique va voir le jour ce mois. Les scènes de Lausanne et de Liège, sensibles à la nécessité d'amener les plus jeunes à l'art lyrique, ont tenu à célébrer les 70 ans de la mort de Saint-Ex, disparu dans son avion le 31 juin 1944, au large de Marseille. Une occasion de redonner vie à l'un des plus célèbres «livres pour enfants écrits à l'intention des grandes personnes». La musique a été confiée au compositeur français Michaël Levinas, qui a aussi adapté le texte pour en faire la partition la plus vocale possible.

«S'il vous plaît, dessine-moi un mouton… On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux… Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé…» Ces phrases qui ont émerveillé des générations de petits seront chantées par Jeanne Crousaud dans le rôle-titre. La mise en scène est réalisée par Lilo Baur et les décors par Julian Crouch. C'est à l'Orchestre de chambre de Genève, dirigé par son chef Arie van Beek, que revient l'honneur d'interpréter cette création mondiale lausannoise, qui passera aussi par Genève du 6 au 10 janvier prochain. Il y a fort à parier que les nostalgiques du conte poétique et philosophique, comme ceux qui auront envie de le faire découvrir à leurs enfants, trouveront dans l'adaptation lyrique de Michaël Levinas matière à rêver en musique.

Genève. Grand Théâtre, pl. Neuve. Du 6 au 10 janvier. (Loc. www.geneveopera.ch).

Publicité