Piano à Saint-Ursanne, c'est ce festival lové dans la cité médiévale du Jura. Le cloître de la collégiale, pourvue de travées où l'on s'assied avec vue sur la scène, apporte un charme très spécial aux concerts. Cet été, le fil rouge «Autour de la variation» permettra d'apprécier des artistes de haut vol, comme Alexei Volodin dans la Sonate Op. 109 de Beethoven et la Grande Sonate en sol majeur de Tchaïkovski. Philippe Cassard opère son retour à Saint-Ursanne avec les sublimes Variations sérieuses de Mendelssohn et la Sonate en la majeur, D 959, de Schubert. Nelson Goerner empoigne la fabuleuse Fantaisie Op. 17 de Schumann, tandis que Michel Dalberto affronte les redoutables Variations sur un thème de Paganini de Brahms. La jeune génération est aussi représentée, avec le pianiste Lorenzo Soulès, lauréat du Concours de Genève 2012, lors du concert d'ouverture, et Mikhail Sporov dans Scriabine. Même Simonetta Sommaruga, présidente de la Confédération et pianiste, se produira dans un programme à préciser ultérieurement!