Les bombardements qui frappent ces jours la bande de Gaza mettent une fois de plus en évidence le rôle crucial qu’y joue l’UNRWA, l’agence de l’ONU chargée des réfugiés palestiniens. Ses hôpitaux sont submergés, des dizaines de milliers de personnes ont trouvé abri dans les écoles. Sur les 2 millions d’habitants de Gaza, presque 1 million et demi dépendent de l’aide de l’UNRWA, après qu’ils ont été (eux-mêmes ou leurs aînés) expulsés de chez eux à la suite de la création de l’Etat d’Israël, en 1948.