«Les socialistes se sont mis sur un coin de table et ont échafaudé une contre-proposition en quatrième vitesse», résume l'UDC Jean-François Rime, conseiller national fribourgeois. L'impression est unanime à droite de l'échiquier politique:?la gauche fait preuve de prétention en critiquant les mesures du gouvernement.

Le PS a présenté lundi l'entier de l'action alternative qu'il souhaite opposer au plan de la Confédération, lors de la session d'hiver. Le sénateur Alain Berset a détaillé son projet de recapitalisation d'UBS par les pouvoirs publics (LT du 20.10.2008). Selon le socialiste, la somme en jeu - soit les «actifs toxiques d'UBS» - ne devrait atteindre qu'un tiers des 54 milliards que la BNS est prête à verser. De son côté, le président du PS, Christian Levrat, a fustigé le recours aux paradis fiscaux: «Le plan du gouvernement a été conçu par UBS, l'idée de créer une société de portage aux îles Cayman l'indique.»

A droite, l'indifférence prévaut. Fulvio Pelli, président du PRD, ne comprend pas «pourquoi le PS souhaite à tout prix se profiler sur une affaire aussi complexe. C'est d'autant plus curieux si l'on se souvient que les nombreux organes compétents de la Confédération ont élaboré leur projet pendant plusieurs semaines.» Par ailleurs, le Tessinois met en doute «le fait que la Confédération ait les moyens d'investir encore plus dans UBS et que les cantons puissent décider en quelques semaines d'injecter des milliards dans cette affaire». Le projet du PS prévoit en effet qu'une société d'investissement soit fondée par la Confédération et les cantons. «Nous avons besoin de recréer la confiance et le PS ne fait que destabiliser un peu plus le système», observe le président du PDC, Christophe Darbellay.

De son côté, le président d'economiesuisse, Gerold Bührer, précise que «la Confédération a la possibilité de convertir son engagement dans UBS avant trente mois». De plus, souligne l'Association suisse des banquiers, «le gouvernement a clairement manifesté ses intentions de ne pas participer à la gestion d'UBS».