Certes, a-t-on appris, les éléphants ont mal vécu la canicule et les survivants seront en congé lors de la tournée 2015-2016 pour récupérer. Mais, sinon, le cirque est toujours le lieu des exploits. Des limites physiques et psychologiques reculées pour le plaisir frissonnant du public. Cette année, le programme du Knie est tout spécialement axé sur cette notion de records. A commencer par le Tchèque Mario Berousek, jongleur le plus rapide du monde, dixit le Guinness Book. Lorsqu'il fait voltiger ses massues, les spectateurs ne voient que des cercles scintillants et tentent vainement de discerner les volumes en mouvement… Etre habile de ses mains, c'est déjà bien. Etre habile et fulgurant, l'exploit devient renversant.

En termes de superlatifs, Knie a aussi la palme des bébés sur la piste. Chris Rui Knie n'avait que 18 mois en 2008 lorsqu'il se faisait déjà tendrement porter par la trompe d'un des trois éléphants de la famille. Aujourd'hui, le descendant des Franco a 8 ans et continue à jouer avec les pachydermes sur un mode spectaculairement confiant. Dans la série relève, les yeux se tournent désormais vers Chanel Marie Knie, fille de Géraldine et de l'Italien Maycol Errani, roi de la voltige à cheval. L'an dernier, à 3 ans, elle n'a manqué aucune des 347 représentations, jouant joliment avec David, poney Shetland de 1 mètre au garrot. Cette année, la petite remet ça, mais attention, prévient le programme, c'est elle qui décide chaque soir de sa présence dans l'enceinte.

Record encore, avec Desire of flight, numéro d'acrobatie exceptionnel, Clown d'or au Festival international du cirque de Monte-Carlo l'an dernier. A 14 mètres du sol, Valeriy Sychev et Malvina Abakarova exécutent un pas de deux d'une difficulté extrême qui, dit-on, plonge le spectateur dans la stupéfaction.

La course aux exploits ne chasse évidemment pas la tradition. Le clan de Fredy junior éblouira toujours avec ses numéros de dressage des pur-sang arabes, étalons andalous et autres palominos aux allures racées. Enfin, l'humour, cette année, n'est pas suisse, mais américain: Rob Torres est un poète. Qui a observé l'humanité pendant un an en pratiquant son art du clown à Central Park, à New York. Vu sa jolie frimousse, il aura sans doute la palme de l'artiste le plus craquant de la piste.

Nyon. Du 18 au 20 septembre.

Yverdon-les-Bains. Du 21 au 22 septembre.

Bienne. Du 24 au 27 septembre.