Si British, c'est-à-dire tellement joueurs et maîtres de leurs sortilèges. Au dernier Festival d'Edimbourg, les acteurs de la troupe Forced Entertainment jouaient Tomorrow's parties. En scène, un homme vaguement désabusé, une femme à l'élégance mordante spéculaient sur le futur de l'humanité, chacun sur un petit socle. La joute durait une heure et des poussières et on était subjugué par la simplicité du dispositif. Autre facture sans doute avec La Possible Impossible Maison, spectacle destiné au jeune public. Une fillette tombe d'un livre de mathématiques. Sur les planches, deux comédiens bruitent en direct une histoire abracadabrante. Forced Entertainment a chipé sa théière magique à Aladin.