Les ministres des Finances ont décidé mardi de relever de 20000 à 50000 euros le montant minimum de garantie bancaire des particuliers en cas de faillite. Plusieurs Etats ont décidé d'aller au-delà de cette limite. Interpellé par plusieurs parlementaires, sous la pression des critiques des médias, le Conseil fédéral a indiqué «qu'il mettra tout en œuvre pour assurer si nécessaire par des mesures préventives la stabilité du système et donc la sécurité des dépôts des clients des banques». Le Département des finances et l'Association suisse des banquiers (ASB) étudient plusieurs variantes. Reste que le processus est lent et ne répond pas à une situation d'urgence. En cas de crise, seule la BNS pourrait agir prestement et offrir une garantie.

• A Genève, la crise touche les hedge funds.

• La riposte des victimes des produits de Lehman.

• Londres pourrait nationaliser les banques.

• Le retour du dollar.