C'était à Dublin, le 13 avril 1742. Pour la première fois résonnait en public le célébrissime «Alléluia», avec lequel Georg Friedrich Händel conclut la deuxième partie de son oratorio. En seulement 24 jours, le compositeur acheva son grand ouvrage, qui comprend une «Ouverture», une «Sinfonia» pastorale et 51 récitatifs, airs et chœurs. Depuis, Le Messie a connu un succès planétaire. Le chœur de la Psallette a choisi la période de la Toussaint pour programmer cette pièce généralement donnée pour Pâques, ou pour l'Avent. L'Ensemble du Léman et la formation chorale genevoise seront dirigés par Steve Dunn, qui a repris les rênes de l'ensemble vocal en 2010. La soprano Marina Lodygensky, la contralto Hélène Cajka McClellan, le ténor Raphaël Favre et le baryton Benoît Capt offriront la version de la première exécution, donnée dans le cadre d'un gala de charité au temple Bar de Dublin.