Aller au contenu principal
Publicité

Durabilité maximale, certification optimale

En Suisse, le secteur immobilier construit de façon toujours plus écologique et saine: 14 projets ont déjà été réalisés et certifiés selon le SNBS Bâtiment («Standard Construction durable Suisse»). Près de 70 autres vont l’être prochainement.

Header
Certifié durable et baigné de lumière: le nouveau bâtiment du DETEC à Ittigen (BE) a reçu le certificat SNBS «Gold». Un exemple parmi de nombreux autres en Suisse de projets immobiliers parés pour l’avenir.

 

Publireportage par l‘Office fédéral de l‘énergie

 

L’histoire du standard SNBS est celle d’un succès. Et Joe Luthiger, du réseau NNBS (Réseau Construction durable Suisse), en est convaincu: «Le mouvement va se poursuivre et s’accélérer.» À l’origine de son optimisme, le fait que les concepteurs du SNBS ont récemment ajusté leur instrument et affiné les grandeurs de mesure déterminantes. La version 2.1 est prête à démarrer début janvier.

Mais ce n’est pas tout. Désormais, c’est Minergie Suisse qui certifiera les bâtiments construits selon les critères SNBS. Andreas Meyer, directeur, s’en réjouit: «Il y a deux mois, nous avons certifié le 50 000e immeuble.» Tous nos clients vont bénéficier de cette expérience considérable. «Les normes sont familières, les processus rodés, nous connaissons notre métier et nous savons exactement comment évaluer et certifier les constructions», explique Andreas Meyer.

Bild1

 

Et voici comment cela fonctionne: trois représentants de Minergie Suisse – des professionnels possédant plus de dix ans d’expérience dans la certification de bâtiments – vont être les interlocuteurs du client. L’équipe de base doit rester petite, pour acquérir rapidement une grande routine. Ces trois certificateurs pourront faire appel à un pool de 20 experts. «Les domaines impliqués dans la certification SNBS sont tellement nombreux qu’il faut sans cesse se tourner vers des spécialistes pour traiter de nouvelles questions», relève Andreas Meyer.

Les évaluateurs rendent très vite une estimation du projet. Avantage de taille: au stade de l’avant-projet stratégique ou au début de la phase de projet, il est encore relativement aisé d’apporter des changements. Pour Andreas Meyer, c’est de loin le moment le plus opportun pour évaluer un projet, plutôt que lorsque les paramètres sont déjà verrouillés: «Après cette première estimation, il reste peut-être quatre ou cinq points à améliorer mais avec nos experts, des solutions sont vite trouvées.»

Pour l’investisseur, cette méthode garantit la sécurité financière et celle de la planification. Il sait que du moment qu’il réalise le projet comme convenu, il obtiendra la certification. Beaucoup de maîtres d’ouvrages ont par ailleurs besoin d’un tel certificat pour d’autres motifs. S’agissant du label Minergie, il y a d’importantes subventions à la clé. «C’est pour cela que nous fournissons un premier avis formel très tôt dans le processus. Dans un deuxième temps, nous vérifions que le projet a bien été construit tel que présenté», relève Andreas Meyer.

Bild2

 

Une chose est certaine pour lui: aujourd’hui, un investisseur professionnel comme une caisse de pension, un assureur ou une banque ne peut plus se permettre de faire l’impasse sur un standard de développement durable. «Les attentes de la population et de la société sont trop grandes». Par ailleurs, un certificat SNBS apporte une forte plus-value. «C’est la marque d’une gestion rigoureuse de la qualité», constate Andreas Meyer. Pour lui, elle donne la certitude, attestée par une instance neutre, d’avoir bâti un projet supérieur à la moyenne sous de très nombreux aspects. Exempt de barrières architecturales, avec des matériaux sains d’origine locale, sans émissions – tout cela est certifié.

À partir de janvier 2021 déjà, Minergie Suisse sera responsable de la certification selon le Standard Construction durable Suisse SNBS Bâtiment. Les certifications en cours seront menées à terme selon l’ancien standard 2.0. Pour les nouveaux projets, en revanche, le standard 2.1 fera obligatoirement foi à compter du début 2021. Tous les instruments pratiques relatifs au standard SNBS restent disponibles sur www.snbs-batiment.ch.Une nouvelle catégorie de constructions pourra être certifiée selon le standard SNBS: les bâtiments destinés à la formation. Et dorénavant, un bâtiment pourra recevoir le label convoité même s’il a obtenu une note insuffisante (au maximum) dans l’un des secteurs société, environnement ou économie. Les 45 indicateurs, de même que l’orientation et l’efficacité, restent inchangés dans la nouvelle version. «Nous sommes convaincus que l’intérêt d’une certification SNBS sera encore plus grand avec toutes ces nouveautés», déclare Joe Luthiger.


Label «Gold» pour le nouveau bâtiment du DETEC

Le nouvel immeuble administratif du campus du DETEC (Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication) à Ittigen, près de Berne, a reçu le certificat SNBS 2.0 catégorie «Gold». Parmi les raisons expliquant cette distinction, on citera par exemple la récupération de chaleur ou la réfrigération recourant à l’eau de source. Ou encore le recours exclusif aux énergies renouvelables, avec un mix photovoltaïque et hydroélectrique certifié, le tout se traduisant par l’absence totale d’émissions de CO2. L’approvisionnement en énergie est lui aussi axé sur la durabilité. Pour chauffer le bâtiment, on récupère la chaleur émise par un centre de calcul voisin. Une pompe à chaleur exploite l’énergie émise par le circuit de refroidissement de ce dernier. Celle-ci est ensuite distribuée dans les différents locaux par le biais de panneaux dans les plafonds. Idem pour le froid, fourni à partir d’eau de source captée non loin de l’édifice et convoyé par la fonction «free cooling» de la pompe à chaleur. Des panneaux solaires installés sur le toit produisent une énergie renouvelable à raison de 60 000 kilowattheures par an. Même l’environnement proche bénéficie du projet puisque la rivière Worble et la forêt ont été préservées et renaturées, ce qui constitue une contribution notable à la biodiversité.


SNBS et compagnie

En janvier 2018, l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) publiait sa vision du parc immobilier suisse pour 2050. Celle-ci réunit tous les labels du bâtiment: Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB), Minergie Suisse, Standard Construction durable Suisse Bâtiment (SNBS) et Sites 2000 watts. Le programme SuisseEnergie de l’OFEN a présidé à la naissance du CECB et des trois labels, et prêté une assistance à la fois conceptuelle et financière. En mai dernier, les labels du bâtiment ont signé une déclaration d’intention commune. Les trois associations (CECB, Minergie et NNBS), ainsi que l’OFEN y concrétisent leur «famille» de labels et s’engagent à travailler main dans la main. Leurs objectifs: offrir des certificats simples, adaptés au marché et de qualité, exploiter les synergies, réduire les doublons. La réorganisation de la certification SNBS a été décidée dans le contexte de cette nouvelle orientation des labels suisses du bâtiment. Elle constitue la première grande étape de mise en pratique de leur rapprochement.


 

www.snbs-batiment.ch