Aller au contenu principal
Publicité

Pollens, particules fines et acariens - Voici comment les allergiques peuvent se protéger

Dans le confort de notre foyer, nous nous sentons à l’abri des substances nocives. Or, nous avons tort, car les allergènes et autres particules fines apprécient particulièrement nos logements. Par chance, nous pouvons leur résister.

Header

 

Publicité par Dyson

 

La pollution de l’air dans les espaces fermés peut être jusqu’à cinq fois plus élevée qu’à l’extérieur. Or, nous passons environ 90% de notre temps à l’intérieur, et en cette période de pandémie, la qualité de l’air est plus importante que jamais, surtout pour ceux d’entre nous qui travaillent à domicile. Les bâtiments modernes sont mieux isolés afin de nous protéger de la chaleur et du bruit. Cela a néanmoins pour conséquence que les particules nocives restent bloquées à l’intérieur. De plus, lorsque nous aérons, des substances nocives tels qu’allergènes, poils d’animaux ou encore particules fines peuvent entrer dans le bâtiment. Lorsque nous les respirons, ces particules microscopiques peuvent déclencher des réactions allergiques telles que toux, éternuements et démangeaisons.

Image1

Pollens, acariens et poils d’animaux domestiques

Sous nos latitudes, le rhume des foins est la maladie allergique la plus répandue. En Suisse, trois millions de personnes sont concernées par des intolérances ou des allergies. Et si vous pensez que vos quatre murs vous protègent, vous vous trompez. Souvent, nous emportons ces particules à l’intérieur, où elles s’accumulent dans l’air pour atteindre des niveaux record quelques mois plus tard.

Nous sommes donc livrés à des poussières pouvant contenir des substances nocives. Dans les habitations, les acariens sont légion; par exemple, une cuillère à café de poussière récoltée dans une chambre à coucher en contient en moyenne presque mille. Un cauchemar pour les personnes allergiques. Les poils et les peaux mortes d’animaux qui se déposent sur les meubles, le linge de lit et les rembourrages peuvent eux aussi déclencher des allergies.

Image2

Les allergiques peuvent souffler

Les purificateurs d’air modernes peuvent contribuer à lutter contre les pollens, les particules fines et les acariens dans les habitations. En effet, en filtrant les causes d’allergies, ils permettent d’atténuer les symptômes.


Le purificateur d’air Dyson élimine 99,95% des substances nocives contenues dans l’air

Le Dyson Purifier CoolTM, muni de filtres HEPA-H13 et à charbon actif entièrement étanches, capture 99,95% des particules mesurant à peine 0,1 micron, comme les pollens, la poussière ou les allergènes des animaux de compagnie, et les élimine de l’air ambiant. La technologie Air Multiplier™ permet de purifier toute la pièce. Et, avec un système acoustique optimisé pour réduire les vibrations, il est 20% moins bruyant que les appareils standard. Enfin, il se compose à 25% de matériaux recyclés.

Des capteurs intégrés analysent en continu la qualité de l’air dans la pièce. L’écran LCD indique quels gaz et particules ont été identifiés, ainsi que leur concentration. L’application Dyson Link vous permet de gérer et de surveiller la qualité de l’air où que vous vous trouviez. De plus, le purificateur d’air Dyson fait aussi office de ventilateur. Par temps chaud, son flux puissant d’air purifié permet de vous rafraîchir.

Les personnes allergiques trouveront de plus amples informations sur le purificateur d’air Dyson ici.


 

Image3


Grâce aux purificateurs d’air, les personnes allergiques ne sont plus sans défense face aux acariens et autres poussières. Ces appareils constituent cependant aussi un achat judicieux pour les personnes qui ne souffrent pas de tels troubles; en effet, ils créent un meilleur climat, ce qui permet de travailler à domicile de manière plus détendue. Cerise sur le gâteau, ils peuvent aussi réguler la température de l’air.

Image4

Douche, aération et nettoyage

Les personnes allergiques peuvent adopter certains comportements pour soulager leurs symptômes. Par exemple, elles peuvent se doucher tous les jours, de préférence le soir. En effet, les pollens se logent volontiers dans les habits et les cheveux, ainsi que sur la peau. 

L’aération du logement devrait s’effectuer tôt le matin ou tard le soir uniquement, et les fenêtres devraient rester fermées le reste du temps. Certains filtres empêchent les pollens de pénétrer dans les habitations. 

Enfin, il est aussi capital de faire régulièrement le ménage en prenant soin d’humidifier les surfaces. Un torchon sec a tendance à libérer la poussière dès qu’on le soulève. Un conseil: déposer quelques gouttes de liquide à vaisselle sur le torchon humide. Cela crée un effet antistatique et la poussière se dépose moins aisément sur les surfaces.


 

Advertisement