Après la spectaculaire évasion de deux détenus jeudi dernier au pénitencier d’Orbe (VD), Bétrice Métraux estime que la première priorité est la création d’un registre national des criminels dangereux. La ministre vaudoise de l’intérieur va interpeller ses homologues cantonaux en ce sens. «Dès la semaine prochaine, je vais envoyer une demande d’actualisation de l’ordre du jour de la séance de la Conférence des directeurs cantonaux en charge des affaires pénitencières», explique la conseillère d’Etat dans une interview au «Matin Dimanche». «Plusieurs cantons ont des problèmes avec leurs prisons», note Béatrice Métraux. «La situation ne peut s’améliorer qu’en trouvant une solution intercantonale.» Par contre, la conseillère d’Etat rejette l’idée de prisons supra-cantonales pour les détenus les plus dangereux, qui lui paraît difficile à mettre en place. (ATS)