Il y a le dimanche sur les pentes valaisannes, les shows d'une église protestante alémanique, le rendez-vous au sauna pour les Finlandais, des pierres tombales sud-africaines emballées en attendant la «cérémonie du dévoilement», le gisant de saint Félix abrité par le Musée d'art et d'histoire de Fribourg. Autant de rituels ou leurs accessoires pointés par une exposition à la Ferme-Asile, à Sion, imaginée en collaboration avec Near - l'association suisse pour la photographie contemporaine.

Les images de douze artistes réalisées pour des projets antérieurs sont réunies pour l'occasion. Matthieu Gafsou, par exemple, s'est penché sur l'église catholique dans le cadre de l'Enquête fribourgeoise 2012. Virginie Rebetez s'est promenée dans le cimetière de Soweto durant une résidence à Johannesburg. David Favrod s'est délecté des soirées japonaises durant lesquelles on se raconte des histoires fantastiques à la lumière de 100 bougies. Anne Golaz a suivi les chasseurs nordiques jusqu'au bain.

«Des pratiques religieuses, païennes ou profanes, ancestrales ou contemporaines sont examinées par le biais de la mise en scène, du documentaire et de la performance. […] Si l'on pensait le rituel passé de mode, le voilà remis au goût du jour», détaillent Véronique Mauron et Corinne Currat. Les deux commissaires participeront à une table ronde le 27 novembre avec l'historien des religions Christian Indermuhle et l'anthropologue Marco Motta.