Le Temps: Croyez-vous à une implication du Pakistan dans les attentats de Bombay?

Roland Jacquard: Il faut rester très prudent. Les accusations contre Lashkar-e-Taiba reposent sur le témoignage du seul survivant du commando. Cela dit, il est vrai que ce groupe a eu des liens étroits avec les services secrets pakistanais (ISI) et que ces derniers forment un Etat dans l'Etat. Quelques jours avant ces attentats, le président Zardari annonçait une réforme de l'ISI. C'est cette coïncidence qui frappe. Il avait aussi fait plusieurs gestes d'apaisement comme s'il avait eu un mauvais pressentiment. Sachant qu'il ne contrôlait pas la situation, il a peut-être voulu envoyer un message à l'Inde. Je ne crois pas à une implication directe du gouvernement pakistanais, mais on ne peut exclure l'action d'une branche extrémiste de l'ISI.

- Et en Inde, qui aurait pu participer à de tels attentats?

- L'Inde connaît de multiples formes de terrorisme: séparatiste, communautaire, islamiste, hindouiste, naxalite (communiste). C'est d'ailleurs l'action de ces derniers que redoutait New Delhi. Qui manipule qui, c'est difficile à dire. Le 13 septembre, les attentats de New Delhi (26 morts) avaient été revendiqués par les moudjahidin indiens. Or, ce groupe est lié au mouvement des étudiants islamiques indien (SIMI), interdit en 2001, mais qui agit toujours dans la clandestinité et qui a des ramifications au Pakistan, au Bangladesh et au Sri Lanka. Ce groupe avait été impliqué dans d'autres attentats à Bombay en juillet 2006. Beaucoup de groupes avaient intérêt à torpiller le rapprochement entre l'Inde, le Pakistan et l'Afghanistan. Le terrorisme sert à cela. C'est une stratégie de contournement, l'arme atomique du pauvre.

- Voyez-vous l'influence d'Al-Qaida?

- C'est possible. Il y a un an, Ben Laden et Al-Zawahiri avaient menacé l'Inde après son rapprochement avec les Etats-Unis (accord nucléaire) et avec Israël (ventes d'armes). Comme il veut déstabiliser le Pakistan, Al-Qaida a très bien pu manipuler des groupes. Les madrasas les plus extrémistes du Pakistan sont manipulées par Al-Qaida ou les talibans.

- Quelles conséquences auront les attaques de Bombay?

- Détourner les troupes pakistanaises du front afghan vers le Cachemire, torpiller l'idée d'une conférence régionale entre l'Inde, le Pakistan et l'Afghanistan qu'Obama voulait favoriser et remettre en cause tous les processus secrets en cours dans la région, comme la négociation entre Karzaï et les talibans.