L’intérêt de la manifestation, qui ne cesse de prendre de l’ampleur et de drainer les curieux (ils étaient 3000 en 2008, ils ont été 15 000 cette année), c’est de pouvoir monter, programmer, fabriquer quelque chose qui ressemble de près ou de loin à un robot.

Les visiteurs ont pu ainsi s’essayer, au travers d’ateliers adaptés à tous les âges, à diverses facettes de la robotique, allant de la construction de son robot à sa programmation, sous l’œil attentif d’étudiants et professeurs bénévoles.

Le clou de la journée, ce fut le robot AirJelly, un engin de 1,3 m de diamètre volant dans les airs avec une grâce particulière et rare pour ce genre de machine. Une vraie méduse volante! Egalement très prisée, la présentation de l’iCub, un humanoïde de la taille d’un enfant, transportait les spectateurs dans le futur en montrant la manière dont un robot est capable d’apprendre et de penser.