Climat

2015, année de tous les records de chaleur sur la planète

L’année écoulée a battu tous les records de température établis en 2014

L’année 2015 a été de loin la plus chaude sur la planète depuis le début des relevés de températures à la fin du XIXe siècle, battant nettement le record de 2014, selon l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) mercredi.

Pour l’ensemble de 2015, la température moyenne sur les terres et les océans s’est située 0,90 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle, soit la plus élevée dans les annales qui remontent à 1880. Le précédent record, établi en 2014, a été battu de 0,16°C.

Le mois de décembre le plus chaud jamais enregistré

En guise de point final à cette année record, décembre a également été le mois le plus chaud jamais enregistré depuis 136 ans. Sur les 12 mois de l’année 2015, dix ont battu des records de température individuels.

Il s’agit de la plus grande marge pour un record annuel par rapport à la précédente marque de référence. C’est aussi la quatrième fois qu’un record de température globale est battu depuis le début de ce siècle.

Depuis 1997, première année depuis 1880 a avoir connu une montée record du thermomètre sur la planète, 16 des 18 années qui ont suivi ont été plus chaudes, précise la NOAA.

Les records de chaleur ont été observés quasiment partout dans le monde, y compris en Amérique centrale, dans la moitié nord de l’Amérique du Sud, des parties du nord, sud et est du continent européen, ainsi que dans l’ouest de l’Asie et d’importantes portions de la Sibérie.

Le mercure a aussi atteint des niveaux sans précédent en 136 ans sur des zones étendues de l’est et du sud de l’Afrique, dans le nord-est et la région équatoriale du Pacifique, où sévit le courant chaud El Niño, et du nord-ouest de l’Atlantique, tout comme sur l’ensemble de l’océan Indien et dans certaines parties de l’océan Arctique.

En 2015, la température moyenne à la surface des terres s’est située 1,33°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle, soit la plus élevée de toute la période 1880-2015, surpassant le précédent record établi en 2007 de 0,25°C.

La température globale moyenne à la surface des mers et des océans a été 0,74°C supérieure à la moyenne du siècle passé, pour battre le record établi en 2014 de 0,11°C.

Froid de canard sur la Chine

En Chine, la situation est cependant bien différente ces derniers jours. Des écoles fermées et des supermarchés pris d'assaut: le pays affronte sa pire vague de froid en 30 ans, avec des niveaux records attendus dans certains endroits, ont annoncé jeudi autorités et médias.

Un polaire -28°C frappait Yakeshi, en Mongolie intérieure (nord) jeudi après-midi, le mercure affichant -19°C à Harbin, capitale de la province du Heilongjiang (nord-est) et, à peine plus clément, un -17°C à Changchun, dans le Jilin voisin.

"J'ai mis tous mes vêtements, mais j'ai encore froid !", a déclaré à la télévision un habitant d'Altai, dans la région du Xinjiang (nord-ouest), où les températures sont descendues à -26°C. "Le vent est très fort, quand il souffle ça me brûle le visage, c'est horrible".

Le Centre national météorologique a prédit une chute supplémentaire de 10°C sur une grande partie de la Chine durant les quatre prochains jours, selon un communiqué publié sur son site internet.

Au total, 90% du pays le plus peuplé du monde affrontera des températures négatives, selon l'agence Chine nouvelle.

Il devrait faire -17°C à Pékin (nord) samedi, du jamais vu en près de trois décennies dans la capitale.

La province côtière du Zhejiang (est) a décrété une alerte jaune au froid -- le niveau 2 sur une échelle d'un maximum de 4.

Des photos prises dans des supermarchés de Hangzhou, la capitale régionale, et postées en ligne montraient des rayons bondés de clients se ruant sur la viande et les produits frais par crainte de pénurie, ne délaissant que de rares légumes.

"Je vais être obligé de manger des nouilles instantanées...", se désolait l'auteur d'une des photos devant les rayonnages vides.

Shanghai, coeur économique du pays, et Changsha, capitale de la province du Hunan (centre) devraient être frappées par les plus basses températures en 30 ans, avec des prévisions à -5°C pour ce weekend.

Des écoles de Changcha ont fermé leurs portes, anticipant de quelques jours les vacances du Nouvel an chinois, a annoncé Chine nouvelle, tout comme des établissements de Changzhou, près de Shanghai.

Les températures à Changsha seront plus froides encore qu'en 2008, lorsque des tempêtes de neige exceptionnelles avaient semé le chaos dans le sud et le centre de la Chine, causant la mort de 129 personnes et des dégâts estimés à 150 milliards de yuans (21 milliards d'euros au taux actuel).

 

Publicité