lu ailleurs

Le secret du son des articulations qui craquent

C’est la formation d’une bulle dans le liquide qui baigne nos articulations qui serait à l’origine de ce son particulier, d’après des scientifiques qui ont utilisé l’IRM pour percer le mystère

Clac! Faire craquer les articulations de vos doigts fait peut-être partie de vos habitudes. Mais savez-vous exactement ce qui produit ce son si caractéristique? Selon une nouvelle étude, publiée dans la revue «PLOS One», ce serait la formation d’une bulle au sein du fluide qui baigne nos articulations. Des scientifiques canadiens ont pu observer le phénomène grâce à des images obtenues par résonance magnétique.

Sur la vidéo visible sur le site de l’hebdomadaire britannique «New Scientist», on voit clairement que le «clac» survient non pas au moment où les articulations se trouvent comprimées l’une contre l’autre mais juste avant. Selon les scientifiques, la pression négative exercée à ce moment-là sur le liquide synovial – le fluide qui lubrifie nos articulations – donne lieu à la formation d’une bulle de gaz. C’est ce phénomène appelé cavitation qui serait à l’origine du claquement. L’éclatement de la bulle qui survient ultérieurement n’émettrait en revanche pas de bruit, mais sa présence expliquerait pourquoi il est ensuite impossible de refaire craquer la même articulation pendant un certain temps.

Cette observation met fin au débat sur la cause du craquement des articulations, qui remonte aux années 1970. L’étude ne porte cependant que sur un cobaye et devrait être reproduite avec de plus nombreux participants, reconnaissent les scientifiques de l’Université canadienne d’Alberta, à l’origine de l’étude. D’après la revue Wired, cette étude pourrait aussi avoir des implications thérapeutiques. Le craquement des articulations a été associé à la survenue d’arthrose mais est généralement perçu comme une activité sans risque. C’est en tout cas ce que suggérait une étude récompensée en 2009 par le Prix Ig Nobel, Prix Nobel alternatif portant sur des recherches absurdes. Après avoir fait craquer les articulations des doigts de sa main gauche pendant 60 ans, un allergologue américain n’avait rapporté aucune conséquence négative.

Publicité