On n’arrête pas le progrès. Désormais, les scientifiques n’attendent plus que les météorites leur tombent sur la tête: ils vont les chercher, loin dans l’espace, afin d’en ramener quelques échantillons sur Terre. C’est exactement la mission de la sonde japonaise Hayabusa2, orchestrée par l’agence spatiale Jaxa.

En octobre 2018, le vaisseau avait largué un petit robot franco-allemand nommé Mascot à la surface de l’astéroïde Ryugu, à 300 millions de kilomètres de la Terre. Un article paru dans la revue Science du 23 août livre une fournée d’images en haute définition prises par Mascot, que les auteurs ont décortiquées avec soin.