Face aux mystérieux troubles de la coagulation signalés après injection du vaccin d’AstraZeneca, les scientifiques mènent l’enquête. Une piste est privilégiée: celle d’une réaction auto-immune provoquée par un des éléments présents dans le vaccin.