En octobre 2021, un article du Wall Street Journal était passé quelque peu inaperçu. Il suggérait que le géant de l’informatique Apple travaillerait à améliorer sa famille d’écouteurs sans fil pour téléphone, pour les faire valider comme aide auditive, comme il a pu le faire, pour le suivi cardiaque, avec ses montres connectées. Ce serait une véritable tornade sur le marché des prothèses auditives, dont le prix est souvent dissuasif. Ainsi, aux Etats-Unis, où celles-ci ne sont pas couvertes par le Medicare, seules 14% des personnes souffrant d’un déficit auditif en seraient équipées. De simples écouteurs, vendus autour de 250 francs, pourraient-ils faire aussi bien que des dispositifs médicaux vendus 10 à 30 fois plus chers?