L’ouragan Iota était de catégorie 5 quand il a touché terre au Nicaragua mardi. Il a fait au moins six morts, dont deux enfants, et causé d’énormes dégâts. Des milliers de personnes sont isolées, sans eau potable, ni électricité. Scientifique pour le Programme concernant les cyclones tropicaux à l’Organisation météorologique mondiale à Genève, Anne-Claire Fontan étudie ces phénomènes de près.

Le Temps: L’ouragan «Iota» vient de frapper durement l’Amérique centrale, en particulier le Nicaragua, deux semaines après le passage d’un autre ouragan, «Eta». La saison des ouragans s’achève pourtant plutôt vers la fin novembre. Faut-il s’en inquiéter?